La veille de février – 2014

Hors Ukraine, tour d’horizon des principaux dossiers de politique étrangère et défense du mois dernier (février – début mars), de l’Asie à l’Afrique en passant par Washington.

WashMonument

Retour sur la visite du président français à Washington

Pour mémoire et en français, la tribune cosignée par les présidents Hollande et Obama : « L’alliance entre nos deux pays s’est transformée »

Les commentateurs américains ont insisté sur l’approfondissement de la coopération bilatérale en matière de défense, soulignant comme ici dans le National Interest les liens croissants entre forces spéciales françaises et américaines en Afrique – tout en mentionnant également que « les vieilles allergies françaises à l’OTAN pourraient encore compromettre cette alliance renouvelée entre les deux pays ».

Dans Foreign Policy, l’amiral Stavridis et le chercheur de la NDU Leo Michel évoquent également la “French Connection” et apprécient que le président Hollande ait adopté une « politique pragmatique largement convergente avec les intérêts américains ».

Du côté du CSIS, Heather Conley explique que cette visite « qui tombe parfaitement en terme de timing » et « a pour vocation de renforcer la coopération entre les deux pays », pourra aussi « rassurer les pays européens qui pensaient que Washington les délaissait ».

De son côté, la Rand revient sur la bonne coopération franco-américaine en matière de défense ces dernières années, renforcée par une vision convergente des enjeux de sécurité en Afrique. « Mais la France ne peut assumer ces défis toute seule. L’aide politique et militaire des Etats-Unis devra continuer ».

Enfin Charles Kupchan pour le CFR constate que la France s’est imposée comme le partenaire le plus activiste et fiable des Etats-Unis en Europe pour les questions de sécurité et analyse la visite d’Etat comme une forme de remerciement de la part d’Obama à Hollande.

La proposition de budget 2015 du Pentagone et la nouvelle QDR

La semaine du 3 mars a été également celle de la publication du nouveau budget 2015 et de la QDR 2014.

L’ensemble des documents budgétaires peut être consulté ici, la nouvelle revue quadriennale de défense ici.

Quelques analyses d’ores et déjà :

Le CNAS propose une analyse du budget et de la QDR sous le titre révélateur de « Gambling with ground force« , « un jeu (risqué) avec les forces  terrestres » ;

Defense News insiste sur les priorités mises en avant dans la nouvelle QDR, à savoir le cyber, la science et la technologie ;

Foreign Policy dans la même veine montre que le Pentagone privilégie les machines plutôt que les hommes ;

Enfin on pourra consulter cette page du très bon site Breaking Defense qui rassemble de nombreuses analyses sur l’évolution du budget et des priorités du Pentagone.

Afrique

Interview du commandant d’AFRICOM, le general Rodriguez, qui insiste sur l’amélioration des capacités de renseignement, clés pour accomplir les objectifs américains sur le continent.

Autre interview liée à AFRICOM, qui présente les futures missions sur le continent, en insistant sur le rôle des forces spéciales (passées de 120 en 2008 à plus de 500 aujourd’hui, pour la plupart sur des missions de formation de militaires alliés).

Le Général Breeddlove (NATO SACEUR et commandant d’EUCOM) évoque l’éventualité de missions africaines pour l’OTAN.

Enfin cet article souligne qu’en ces temps de menaces grandissantes et de budget déclinant, la stratégie américaine en Afrique repose sur les partenaires « européens » – la France étant le seul pays cité dans l’article…

Afghanistan

L’Afghanistan est au cœur des préoccupations de la Maison Blanche, qui a entrepris une revue stratégique pour tâcher d’éviter une « répétition de l’Irak » comme l’explique cet article.

Une « stratégie » vertement critiquée par le CSIS pour qui il n’y a ni transparence, ni évaluation sérieuse des coûts, ni même un plan crédible dans la réflexion de l’administration.

Par ailleurs, il faut s’attendre à ce que le Congrès s’immisce dans ce débat, via le processus budgétaire, et les sénateurs ont déjà averti Obama que « les Américains veulent un retrait complet d’Afghanistan et le Congrès devra débattre et voter là-dessus ».  Même le sénateur républicain Graham a menacé de pousser le Congrès à supprimer les financements américains à l’Afghanistan.

Asie

Les Philippines réclament une plus grande implication internationale et surtout américaine contre la Chine dans la mer de Chine du Sud.

Le nouvel ambassadeur américain à Pékin, le sénateur Max Baucus, devrait jouer un rôle positif pour améliorer les liens et la compréhension entre le Congrès et la Chine.

NSA

Portrait de l’Amiral Michael Rogers, nouveau roi aux deux royaumes, nommé à la tête de la NSA et donc de CYBERCOM également.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s